La vie au Sleep-In du mois de mai

Accueil » Actualités PSB » La vie au Sleep-In du mois de mai

Voici ci-dessous, les nouvelles du Sleep-In du mois de mai que nous vous laissons découvrir.

Le mois de mai est le premier mois de l’année où le dispositif lausannois d’hébergement d’urgence compte uniquement deux structures ouvertes. Cette période s’accompagne ainsi d’une forte augmentation de la fréquentation de notre structure (voir les chiffres ci-dessous). Comme chaque année, au même moment, la présence d’agent de sécurité et de policiers/gendarmes est renforcée par les autorités rennanaises et lausannoises. Cycliquement, c’est l’augmentation des problèmes pour les personnes que nous accueillons (voir notre poste Facebook du 25 mai). Rappelons ici que la cause de toutes ces polémiques est le manque de place, provoqué par la fermeture des structures hivernales, et qui contraint un grand nombre de personnes à dormir dehors.

Malgré tout, la petite maison jaune de la friche de Malley vit bien en ce moment. Depuis peu, le soleil est de retour, les familles aussi et les enfants qui embellissent nos soirées. Malgré leur vie dans la rue, sans maison, ces enfants amènent sourire, légèreté et une ambiance garantie ! Merci à eux/elles ! Si les soirées sont agréables, c’est également grâce aux passages réguliers de la Maraude qui distribue de la nourriture et à Isabelle, infirmière au point d’eau, et sa collègue Christelle qui viennent parfois mener des permanences infirmières au Sleep-in. Un grand merci à eux/elles !

Cette dynamique positive est symbolisée par le départ définitif de plusieurs personnes que nous accueillions ces derniers mois. Entre la réception d’un héritage ou la trouvaille d’un emploi et d’un logement, les nouvelles sont bonnes et ça met du baume au coeur.

Nous avons également pu offrir un emploi à long terme à l’une des personnes qui fréquente notre maison, ainsi que différents petits boulots à d’autres. Parmi les gens qui viennent chez nous, nous comptons un certain nombre d’hommes dans la cinquantaine qui n’arrivent plus à réintégrer le marché du travail. Nous faisons notre possible pour améliorer le quotidien de ceux-ci mais des petits boulots pour nos anciens sont plus que bienvenus. L’été arrive donc si vous souhaitez tondre votre jardin, effectuer des travaux d’entretien ou de nettoyage, faites nous signe et nous vous mettrons en contact avec eux !

Les chiffres de fréquentation du mois de mai:

  • 1027 nuitées, ce qui représente une moyenne de 32 personnes par nuit. Parmi ces personnes, nous avons accueilli une moyenne de 7 femmes et 3 enfants par nuit.
  • La structure ayant été pleine pratiquement tous les soirs, un grand nombre de personnes ont malheureusement été refusées au Sleep-in. Un total de 443 refus a été comptabilisé pour les mois de mai alors que ce chiffre était de 110 pour le mois d’avril. Cela représente 14 personnes refusées chaque soir…
  • 55 nouvelles personnes se sont présentées à notre porte.

Point presse de la rue

« Mauvaises nuits au Sleep-In » par Miguel Martinez

https://lecourrier.ch/2019/05/29/mauvaises-nuits-au-sleep-in/

« Agent sous enquête après un dérapage au Sleep-In » par Chloé Banerjee-Din

https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/Agent-sous-enquete-apres-un-derapage-au-SleepIn/story/31554303

Le son du moment au Sleep-In

https://www.youtube.com/watch?v=pyuln4Ve0x4

About the author: Thibaut Terrettaz

REL'IER Coordination de la Plateforme Seuil Bas