Les nouvelles du Sleep-In du mois de septembre

Accueil » Actualités PSB » Les nouvelles du Sleep-In du mois de septembre

Les nouvelles du Sleep-In du mois d’août sont à découvrir ci-dessous:

Cher mois de septembre, que de monde tu nous apportes… Aujourd’hui ce ne sont pas que les structures qui sont mises à mal, mais l‘entier du système qui est saturé !

Explications ; depuis 2012, la quasi-totalité des lits des hébergements d’urgences est centralisée et octroyée par le bureau des réservations. Dans un contexte déjà saturé, il avait pour but de prioriser des catégories de personnes afin d’assurer que l’argent public favorise les personnes de la région, les travailleurs légaux, les femmes et les enfants (G1 = personnes du canton de Vaud avec permis valide ; G2 = personnes ayant un contrat de travail, femmes, enfants, personnes présentant des problèmes de santé ; G3 = homme non-vaudois sans permis de travail valable). Si l’on peut regretter que ce système ait vu le jour en opposition à une nouvelle structure, il a néanmoins assuré des nuits au chaud aux personnes priorisées 365 jours par année. Pour la première fois, cet état de fait n’est plus. Les personnes priorisées sont trop nombreuses et il n’y a plus assez de réservations disponibles malgré la catégorisation.

Bilan actuel : les personnes G3 n’ont plus l’ombre d’une chance d’accéder à une réservation et elles sont refusées jusqu’à 4 fois de suite avant de pouvoir avoir un lit. Certaines femmes (G2) sont refusées un jour sur deux au profit des familles. Les personnes travaillant ont des réservations couvrant moins de la moitié du mois obligeant les structures à repousser leur limite afin de trouver des arrangements de bric et de broc pour garantir un maximum de nuitées à l’intérieur…

L’hébergement d’urgence lausannois à prioriser des personnes qui ont légalement droit à plus. Ce n’est pas être prioritaire dans l’urgence dont elles ont besoin, mais d’un logement digne depuis 2012 et avant.

Place au vent frais d’automne, nous inaugurons un nouveau salon au dernier étage de la bâtisse avec box TV et canapé non-troué. Un casse-tête de rangement nous a permis de libérer de la place et de rendre accessible cette pièce avant destinée à l‘équipe.

Une nouvelle collaboratrice a été engagée pour le mois d’octobre ! Merci à toutes les personnes qui ont postulé et donné de l’énergie pour !

Les chiffres de fréquentation du mois de septembre

  • 1136 nuitées, ce qui représente une moyenne de 38 personnes par nuit. Parmi ces personnes, nous avons accueilli une moyenne de 10 femmes et 5 enfants par nuit.
  • La structure ayant été pleine tous les soirs, des personnes se sont vues refuser l’accès au Sleep-in. Un’ total de 697 refus a été comptabilisé pour le mois d’août, c’est-à-dire une moyenne de 23 personnes par soir.

46 nouvelles personnes se sont présentées à notre porte.

Point Presse de la rue

Le son du moment au Sleep-In

« Respiration » – Blackstar feat common
https://www.youtube.com/watch?v=eeTnog5RRQo

About the author: Thibaut Terrettaz

REL'IER Coordination de la Plateforme Seuil Bas