Le travail social de proximité dans le canton de Vaud

Plateforme TSP

TSP et médias

Communes et employeurs

Bibliothèque du TSP

Face au constat que les demandes d’aide pour différents problèmes arrivent très tard dans la trajectoire des personnes concernées, la nécessité d’agir en amont est apparue comme une évidence. Ainsi, le.la travailleur.euse social.e de proximité (TSP) a pour mission d’aller au-devant des jeunes et des adultes en situation de fragilité, en offrant des interventions adaptées à chacun.e dans le but de préserver ou rétablir les liens avec la société. Aujourd’hui, le travail social de proximité se décline sous diverses formes, dans une grande variété de projets de taille et géométrie variables.

A travers le développement d’actions et de projets ciblés, le.la TSP favorise l’insertion dans la société, permettant à chacun.e d’y trouver sa place en développant ses propres ressources, dans les conditions qui sont les siennes. Son action s’inscrit dans une politique qui favorise la transition des jeunes vers une vie adulte indépendante et intégrée.

Le rôle du.de la TSP consiste également à établir un partenariat avec les autorités, à porter à leur connaissance les problématiques, revendications et besoins des personnes rencontrées. Le.la TSP offre son appui dans la réflexion menée par les autorités pour y apporter les réponses.

La mission du.de la TSP s’articule autour de quatre concepts clés : la proximité, le lien, les ressources et l’adaptabilité. Le.la TSP a pour spécificité d’aller à la rencontre des personnes en situation de vulnérabilité, en particulier les jeunes, dans un rayon d’action donné (dans la rue, à la sortie des écoles, dans ou aux abords des soirées et lieux festifs, etc.) pour mener des interventions adaptées au profil de chacun.e en mettant à profit ses compétences et son expérience professionnelles. Par ses actions, le.la TSP assure le lien entre la personne et son environnement (proche, société civile, monde du travail, autorités, réseau d’aide, etc.).

Au-delà des distinctions entre les divers niveaux de la prévention, il s’agit avant tout d’adapter au mieux les réponses en fonction des besoins et de la diversité des problématiques et des contextes. Ainsi, le.la TSP pourra s’orienter plutôt vers la prévention primaire ou la prévention secondaire voire tertiaire en fonction des besoins mis en évidence et des réalités de terrain rencontrées. Ces chevauchements de niveaux concernant la prévention font partie intégrante du travail social de proximité.

 

Répertoire des ressources vaudoises en matière de Travail social de proximité

REL’IER a créé et tient à jour un répertoire des ressources vaudoises en matière de Travail Social de Proximité. Cet outil de référence, destiné aux professionnel-le-s ainsi qu’à toute personne cherchant une information sur le réseau vaudois, est disponible sur le lien suivant.

Répertoire des ressources vaudoises en matière de travail social de proximité

La plateforme vaudoise des travailleur.euse.s sociaux.ales de proximité (PF TSP)

La PF TSP a l’objectif de valoriser les projets existants et dégager des pistes d’interventions pour d’autres régions.

La PF TSP dans son rôle d’intervision, d’échange de pratiques et de mise en commun des ressources professionnelles permet de valoriser les expériences multiples, en tenant compte de la diversité des mandats, des populations cibles et des moyens mis à disposition par les initiateurs.trices des projets (communes, espaces prévention, structures sociosanitaires). La solidarité et le partenariat entre les participant.e.s du réseau sont favorisés et les mises en réseau à un niveau local sont encouragées.

La PF TSP cherche également à promouvoir la réflexion et la formation sur des thèmes spécifiques qui préoccupent les professionnel.le.s, notamment en invitant des intervenant.e.s extérieur.e.s spécialistes du thème en question. De nouveaux partenaires du réseau du travail social, de la prévention et de la promotion de la santé sont identifiés, et des synergies nouvelles mises en place.

D’autre part, la PF TSP a un rôle de représentation auprès des autorités, des pouvoirs publics et de l’opinion publique en termes de promotion du métier de TSP et de ses spécificités. Le coordinateur de la PF TSP offre ainsi un soutien aux communes et collectivités désireuses de développer un projet de ce type. Il s’agit d’analyser clairement les besoins et expliciter les objectifs et principes d’action de cette fonction. Selon les différentes réalités locales, le cadre du mandat est ainsi mieux défini et adapté à son contexte. La présence d’une représentante du canton permet de faire remonter les problématiques rencontrées sur le terrain.

Du point de vue du fonctionnement concret de la PF TSP, les membres se réunissent quatre fois par année et les séances sont animées par REL’IER. Les thèmes traités sont choisis avec les membres en fonction des réalités du terrain. La participation des professionnel.le.s à la PF TSP se fait sur base volontaire.

Ressources à l’usage des communes et des employeurs

Le travail social de proximité est une approche sociale qui a fait ses preuves. Soutenu et encadré adéquatement, avec des attentes réalistes, c’est un dispositif amenant une plus-value certaine pour une commune ou une région. Il n’est cependant pas aisé de mettre en œuvre de tels postes à géométrie variable. Comment et sur quelle base rédiger un cahier des charges ? Quelle est la mission ? Est-ce une mission locale, intercommunale ? Y a-t-il une participation à la politique globale du canton en matière de jeunesse ? Afin qu’un.e TSP ait un impact dans une commune, il lui faut pouvoir s’appuyer sur des conditions cadres comme : un mandat clair, le respect des principes de base (libre adhésion, non jugement), des ressources suffisantes, un travail en réseau, ainsi que le temps nécessaire à l’immersion.

Pour répondre à toutes ces question, nous vous proposons ici un guide pratique à l’intention des communes élaboré par REL’IER sur mandat de Lausanne Région. Ce guide peut être commandé gratuitement dans sa version papier auprès de REL’IER. Vous trouverez de plus quelques autres documents de référence utiles qui traitent du travail social de proximité. De plus REL’IER se met à disposition pour offrir soutient et accompagnement autour de la création d’un poste de TSP.

En complément à ce guide, vous pouvez utiliser cet outil pratique, sous forme de canevas, qui permet de faire une analyse de situation ainsi que d’accompagner le développement d’un poste de TSP. Un descriptif de fonction plus synthétique, avec le descriptif des missions du public cible et des tâches ainsi que des indications salariales est disponible ici.

Pour aller plus loin dans le développement de la politique jeunesse et le rôle que peut y jouer un TSP, le rapport « Développement du travail social de proximité auprès des jeunes dans le canton de Vaud. Analyse de la mise en oeuvre des projets et professionnalité » réalisé par N. Richard, C. Palazzo et V. Prats (2007) propose quelques recommandations concernant le TSP destinées au service de la santé publique.

TSP & médias

Des éducs veillent sur la rue

Le travail social hors-murs est désormais présent
dans les plus grandes communes de la Riviera et
du Chablais. Reportage avec l’un de ces
éducateurs, au coeur de la braderie d’Aigle.

par Noriane Rapin, publié en septembre 2022 dans Riviera Chablais n°70

Miser sur les jeunes, un pari nécessaire

un édito de Noriane Rapin, publié en septembre 2022 dans Riviera Chablais n°70

Qui ne connaît pas encore le TSHM ?

Le travail social hors murs propose une nouvelle manière de répondre à la précarité. En Suisse romande, une soixantaine de travailleur-se-s s’activent pour que ce métier soit mieux reconnu. Etat des lieux.

par Vincent Artison, publié le 22.02.2011 sur reiso.org

Travail social hors murs : un métier de funambule

Les travailleur-se-s de rue ont pour objectif de renforcer les liens sociaux dans la ville. Mais comment leur pratique s’organise-t-elle face à celle des institutions partenaires en place ? Parviennent-ils à sensibiliser l’opinion sur la précarité grandissante ?

par Vincent Artison, publié le 09.03.2010 sur reiso.org

Le travail social de rue : parier sur une démocratie forte

Le travail de rue rappelle toute l’importance que d’œuvrer avec la communauté de base et de
miser sur l’émancipation sociale de chacun de ses membres. Au devant de la scène, il a
cette propension à (ré)inventer nos manières d’investir les terrains de la pédagogie, l’éducation,
la santé, la sécurité et la citoyenneté.

par Vincent Artison, publiée le 01.2017 dans Sécurité Sociale

Le travail de rue à Renens intéresse l'ONU à New York

par Chloé Banerjee-Din, publié le 25.02.2019 dans 24 Heures

Outils de travail, documents de référence et liens utiles

La charte du travail social « hors murs » a été rédigée par le groupe Hors-murs et adoptée le 25 septembre 2002. Au travers de huit chapitre, elle dessine les contours éthiques et déontologique ainsi que les approches, les objectifs, les effets et la population cible du TSHM.

Réalisé collectivement en 2017 par les membres de la plateforme romande des TSHM et dirigé par Laurent Wicht, le « Référentiel » du travail social hors-murs tente d’apporter une base commune à la pratique professionnelle du TSHM à travers l’axe de l’action et celui de l’observation. Des récits de pratiques sont analysés de manière à décortiquer la complexité de chaque situation et mettre en valeur l’action du TSHM.

Le Guide International sur la méthodologie du travail de rue se veut avant tout un outil pratique de formation, pouvant aider les travailleurs de rue à améliorer leur propre pratique sur le terrain. Un outil surtout qui reste fidèle aux singularités et diversités locales. Au-delà, il s’agit plus particulièrement de valoriser un « mode de raisonnement particulier » propre à l’action des travailleurs de rue dans un contexte international qui privilégie plus volontiers l’approche instrumentale, sanitaire et sécuritaire. Parler de la pratique des travailleurs sociaux de rue dans le monde, c’est interroger les orientations majeures de développement de nos sociétés.

SUR LE TERRAIN: guide pratique conçu dans le but d’aider les nouveaux travailleurs sociaux de rue.

Le code de déontologie d’AvenirSocial définit les lignes de conduite qui s’appliquent à l’exercice du travail social dans une perspective éthique. Il s’adresse entre autres aux professionnel.le.s du travail social et leurs organisations professionnelles.

« Travail Social Hors Murs : Des dispositifs d’insertion socioprofessionnelle à seuil adapté pour les jeunes en rupture de liens sociaux » réalisé par David Burnier
« L’analyse du dispositif TSHM « petit job » de la Ville de Prilly montre qu’il existe des politiques sociales qui tiennent compte de l’ensemble des liens sociaux dont les jeunes en rupture ont besoin pour construire un projet socioprofessionnel qui fait sens pour elles et eux. »

 

Travail social hors murs / Créativités et paradoxes dans l’action est une démarche sociologique de recherche sur le travail social hors-mur par Joëlle Libois et Laurent Wicht.

L’intervention socio-éducative hors murs

Thèse de doctorat par FRIDEZ Emmanuel

Le travail de rue a actuellement de grandes lacunes quant à sa
reconnaissance, sa visibilité, ses connaissances et sa professionnalité
L’objet de la recherche de cette thèse est la mise en évidence d’une structure théorique et
méthodologique propre à l’Intervenant SocioEducatif Hors Murs (ISEHM)