Formations spécialisées et sensibilisation tout public

Journées de réflexion

Réseau en question

A la demande d’organismes de formation et d’associations professionnelles, REL’IER élabore et dispense des cours dans le cadre de formations tertiaires et continues (par exemple, HES, GREA, fordd). REL’IER organise périodiquement des journées de réflexion rassemblant différents partenaires (autorités politiques, chefs de service, professionnels) autour d’une thématique spécifique. Sur demande, REL’IER anime des débats et effectue des présentations auprès du grand public.

Thèmes de formation – journées de sensibilisation et de réflexion :
• Addiction (formation de base ou continue)
• Bas seuil d’accessibilité et d’exigence
Nightlife – milieu festif
• Genre et dépendances
• Repérage et intervention précoce
• Prévention et réduction des risques
Travail social de proximité et politique jeunesse
• Thématiques associées

JOURNÉES DE RÉFLEXION

REL’IER participe à l’organisation de journées thématiques rassemblant différent.e.s partenaires comme des (représentants) politiques, des professionnel.le.s, voire le grand public.
Vous trouverez ci-dessous des liens vers ces journées, ainsi que les comptes-rendus et/ou programmes qui leur sont liés.

2022: Matinée de réflexion sur la précarité en région Riviera (sur mandat du Service de la cohésion sociale de Vevey)

2021: Consommation de substances psychotropes dans les établissements hospitaliers et résidentiels (sur mandat de L’Office du médecin cantonal)

2021: « Précarité et addictions à Lausanne : Images d’aujourd’hui et perspectives de demain» (en collaboration avec le Service Social Lausanne)

2020: « Espace public et stupéfiants » (en collaboration avec le Service Social Lausanne)

2018: Forum Addictions (pour le Service de la Santé Publique et le Service de Prévoyance et d’Aide Sociale du canton de Vaud)

2017: “Harcelé, harceleur: ne restons pas témoin !” (avec Lausanne Région). Le compte-rendu réalisé par REL’IER.

2015: Etats Généraux du Travail social de proximité (Journée organisée par REL’IER)

2015: Journée de réflexion sur la politique addictions des 4 piliers (avec Lausanne Région)

2014: Journée de réflexion sur l’espace public: quels outils pour les communes ? (avec Lausanne Région)

2011: Femmes en marge un genre à part (avec Lausanne Région)

2011: Journée romande d’intervention précoce (Avec le GREA)

Réseau en question

REL’IER organise des journées de réflexion qui répondent au nom de Réseau en question.

L’objectif de ces journées est de permettre aux professionnel.le.s de s’informer et d’échanger autour de thématiques en lien avec leur pratique. Pour cela, le format que REL’IER a choisi est celui d’apports théoriques relativement courts, qui sont le socle pour les échanges entre professionnel.le.s dans des ateliers participatifs, auxquels une place importante sera donnée. L’idée principale réside dans la capacité des participant.e.s à renforcer leurs liens inter-professionnels et peut-être à trouver des pistes d’action en commun.

Ces journées s’inscrivent dans la mission de REL’IER, qui est de favoriser le travail en réseau des professionnel.le.s des champs des addictions et de la vulnérabilité sociale, ainsi que renforcer les liens inter-institutionnels. Le réseau ne se décrète pas, il se vit dans l’action, dans un but défini de manière collective. L’intérêt est de travailler ensemble sur les similitudes fondamentales, sur ce qui réunit toutes les actrices et les acteurs au profit des bénéficiaires, et non pas de se concentrer uniquement sur les différences irréductibles propres à chaque champ.

 

COMPTES-RENDUS

La première journée réalisée sur ce modèle a eu lieu en 2018.

2018: LA CONFIDENTIALITÉ DANS LE RÉSEAU: ENTRE RESPECT DU SECRET ET BESOIN D’INFORMER

Compte-rendu

Présentations:
Entre liberté et respect de la personne. Quelques réflexions éthiques sur la confidentialité. 
Oriana Brücker, philosophe (MAS Unil, DES UniGe), formatrice en éthique.

Une bibliographie sur les thèmes abordés lors de la présentation et de la table ouverte se trouve sur ce lien.

La confidentialité dans un réseau inter-disciplinaire et inter-institutionnel, l’exemple du réseau santé mentale et précarité.
Sarah Bell, travailleuse sociale hors murs, Rel’aids et Isabel Sangra Bron, infirmière en santé communautaire, Point d’Eau.